À propos

Abdelkader El-Issaoui

La matière étalée embarque vers un sens on ne sait lequel précisément, mais que l’on sent différent de ce qui se donne au premier abord. Et l’œil déborde, au sens maritime, l’embarcation, l’éloigne de cette sensation première et confuse où elle voulait accoster, pour aller chercher un sens. Elle aborde le titre qui, lui, intervient de l’extérieur, du bord, tantôt pour ouvrir complètement le champ de l’interprétation (« sans titre »), et laisser l’œil, la sensation et la pensée collaborer au projet du sens, tantôt pour s’accompagner d’un élément interprétatif qui inscrit l’acte de la peinture dans une vision assumée. Qu'il soit conçu a posteriori, ou qu'il ait précédé la toile ou qu'il ait émergé au fur et à mesure de l'acte de peindre, le titre, dès qu'il est accueilli, devient inséparable de l’objet qu’il désigne ou nomme. C’est dans ce lien ou séparation non envisageable entre la matière et l’orientation du sens donnée par les mots que réside la chose peinte. On regarde, on se demande ce que c'est, et les mots du titre qui borde encadrent une possibilité de réponse. Il serait aisé, bien entendu, de regarder sans se laisser forcément orienter par le titre. La toile parle. Ça parle. Comme on dit « ça me parle » ou « ça me dit quelque chose ». Elle suggère plus qu’elle ne dit, mais le titre décide de dire ou ne pas dire, certainement après rumination. C’est par lui que s’introduit l’acharnement du réel, pour s’agencer avec cette science de la couleur et cet entrelacs de mouvements bruts. Mais ça dit surtout que derrière ce magma de matière acrylique, traits sauvages, coulée, enchevêtrements et ambiance mystérieuse, il y a une logique qui commence depuis l’intérieur et l’expérience de vie. Dans les deux cas, avec et sans titre (le « sans titre » paradoxalement est un titre imposant l’ouverture interprétative), l’objet peint s’exile loin chercher un sens à son existence sur la toile. Le « sans titre » monte à bord pour une destination inconnue, de la même manière que le « sans papier », ou, de façon général, celui qui prend le risque d’une embarcation improbable, qui a peu de chance pour arriver, mais qui peut pourtant arriver. Ce que souligne ce rouge, au centre de quelques toiles, c’est peut-être symboliquement le risque de. C’est lui qui mène la barque, qui lui donne sa couleur ; un rouge qui traverse entre bleu de mer et bleu de ciel, entre un horizon espéré et un fond qui inquiète tous ces êtres anonymes qui veulent traverser, et qui peut devenir leur seule fin atteinte. Cette fragilité de l’être, on la rencontre partout dans la peinture d’Abdelkader El Issaoui. Une variation sur un thème, souvent explicitement sous forme de séries, comme si celles-ci voulaient exprimer le besoin de répéter, renforcer et affirmer la contestation d’un réel alarmant, préoccupant et révoltant, celui du clochard, de l’immigré, du malade ou de la victime de guerre (telle la série Eté caniculaire ou opération pluie d’été ; référence à l’été 2006, vague de chaleur surélevé dans plusieurs pays et opération militaire menée par Israël dans la bande de Gaza.)
Les visions, au sens de voir et de savoir, atteignent le monde simultanément. Et derrière le visible peint, à la portée de l’œil, difficile à cerner et à saisir, un autre visible apparaît, celui d’une réalité qui appelle à l’urgence de l’interroger, et qui est elle-même difficile à cerner, mais pèse par son poids sur le corps de celui qui peint et de celui qui voit.
Je vois ceci, je l’approche par le voir, et ceci me renvoie à cela qui effraie ; ceci dit qu’il ne faut pas fermer l’œil sur cela, sur ce qui se passe.

La peinture d’Abdelkader El Issaoui s’installe dans cette effervescence continue entre approcher par les sens et donner sens par la force qu’a la pensée de mettre en question le réel. Par ses titres, elle tient à inclure la vision du monde dans la définition pleine de la vision de la matière peinte.

Mohammed El Amraoui
Poète et écrivain
Retour
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2000
1997
Découvrir
Peinture - Abdelkader El-Issaoui
Titre de la Peinture
Acrylique sur toile - 55 x 55cm
Fermer
Chargement...
Please turn your device.